En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

▶️  Actualités

11 mars : Des lycéens participent à la 1ère journée nationale d'hommage aux victimes d'attentats.

Par rive-gauche administrateur, publié le mardi 17 mars 2020 16:33 - Mis à jour le mardi 17 mars 2020 18:14
20200311_113828.jpg

 

 

Dans le prolongement de leur travail mené au mois de décembre sur la laïcité et les valeurs de la république mené en EMC avec leur professeur Pascal Cabaret,  les élèves de terminale ES et STMG du lycée ont été invités le 11 mars à participer à la 1ère journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme organisée par Etienne Guyot, Préfet de la région Occitanie, et en présence de Carole Delga, présidente de la région Occitanie, Georges Méric, président du Département de la Haute-Garonne,  Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Benoît Delaunay, Recteur de l'académie de Toulouse et de parlementaires.

 

 

 

 

 

 

Camille a lu avec émotion Des larmes sur la joue de Marianne. Par leur engagement, l'ensemble des élèves a vécu et fait vivre la fraternité : ne pas oublier et renforcer un être ensemble.

 

 

 

 

 

 

Des larmes sur les joues de Marianne

Au beau pays de France


Quand s’enfuit la confiance


Et que tous les cœurs se referment et se fanent


Quand de nos différences naissent la peur, la méfiance

Et coule une larme sur la joue de Marianne.


 

Au beau pays de France


Quand par trop d’ignorance


C’est l’envie de vivre ensemble que l’on condamne

Quand coutumes et croyances engendrent l’intolérance

Et coule une larme sur la joue de Marianne

 

Il faut le calme et le respect pour ensemble vivre en paix

Trop de passion, d’exaltation font perdre la raison

Chacun est libre de ce qu’il croit et du choix de sa foi


Il y a de la place aux cieux pour tous les dieux.

 

Au beau pays de France


Quand s’enfuit la confiance


Et que tous les cœurs se referment et se fanent


Quand de nos différences naissent la peur, la méfiance

Et coule une larme sur la joue de Marianne.


 

Au beau pays de France


Quand par trop d’ignorance


C’est l’envie de vivre ensemble que l’on condamne

Quand coutumes et croyances engendrent l’intolérance

Et coule une larme sur la joue de Marianne

 

Veillons à ce que la ferveur ne devienne pas fureur,

En entourant de discrétion nos intimes convictions

Et acceptons la liberté de ceux qui veulent penser

Qu’il n’y a peut-être rien derrière toutes les prières

 

Et au beau pays de France
Reviendra la confiance


Qui réunira les hommes et les femmes


Sur le chemin laïc de notre République


Et sèchent les larmes sur la joue de Marianne

 

beau pays de France


Les enfants sont une chance


Nous serons demain des hommes et des femmes

Sur le chemin laïque de notre République


Et sèchent les larmes sur la joue de Marianne.

 

Ecrit par les Enfantastiques